Dans ARTICLES, MUA COIFFURE STYLISME

3 ASTUCES POUR FAIRE POSER VOS MODÈLES SANS SOUTIEN-GORGE !


« Pourrais-tu ouvrir un petit peu ton chemisier pour que l’on voit ton épaule ? Ça serait parfait si tu pouvais retirer la bretelle de ton soutien-gorge ^^ Tu vois les sous-vêtements laissent des vilaines traces sur la peau, tu aurais dû ne pas en porter du tout ! » Demandes de photographes.

Discussion classique et récurrente pour les modèles photos féminines… Nombreux sont les photographes travaillant sur la féminité, les courbes du corps féminin, les prises de vues de type « sexy », « glamour », « beauty » ou encore « boudoir »… et donc nombreux sont les photographes qui demandent à leurs modèles de ne pas porter de soutien-gorge !!!

« OMG ! Retirer mon soutien-gorge ? Ah ça jamais ! Je suis trop pudique… Ce photographe est un vrai pervers ! Je vais me sentir nue :/ Et puis au pire, il pourra retoucher la photo sous Photoshop »
Réponses de modèles.

Photographe versus modèle photo, un combat bien réel pour le port du soutien-gorge !!!
Pourtant des solutions existent…

1. LE CLOTHING TAPE

Dans le clip Can’t get you out of my head, le clothing tape a littéralement sauver la poitrine de Kylie Minogue d’une exhibition publique internationale.
Il faut dire qu’elles sont sacrément adroites ces stars du showbiz : porter une robe décolletée jusqu’à la ceinture, des toutes petites bretelles… et tout ça sous les bourrasques des ventilateurs de studio sans dévoiler la moindre petite parcelle de son intimité… Chapeau bas !

Pourtant un grand secret se cache derrière ce clip : il s’agit du clothing tape. Une petite fourniture très simple, pas chère, facile d’utilisation que devrait posséder toutes les modèles photos.

Plus concrètement, il s’agit d’un rouleau de scotch double-face, un scotch qui possède la propriété de coller d’une face sur tout type de tissus et de l’autre face sur la peau humaine. Ainsi, les vêtements sont directement fixés sur la peau le temps d’un shooting et libèrent la modèle de toute inquiétude concernant la mise en avant de ses attributs.

2. LES COQUES DE SOUTIEN-GORGE EN SILICONE AUTO-ADHESIVES

Pour garder un dos-nu vraiment nu, des épaules dégagées, un port de tête de reine de beauté, ou bien encore simuler un topless ou donner à la poitrine de votre modèle une rondeur parfaite « Oh oui, je suis toute ouï ^^ », les coques de soutien-gorge en silicone auto-adhésives sont idéales.

Elles s’utilisent simplement en retirant les films protecteurs et en appliquant la partie adhésive des coques directement sur votre poitrine en veillant à les positionner sur une peau propre et sèche. Après utilisation, il est conseillé de les laver à la main à l’eau savonneuse pH neutre, de les rincer à l’eau tiède puis de les laisser sécher à l’air libre afin que la matière adhésive se régénère.soutien-gorge

3. LES CACHE-TETONS EN SILICONE AUTO-ADHESIFS

Dans la famille « silicone », j’appelle les deux petits frères jumeaux, j’ai nommé les cache-tétons auto-adhésifs ^^ 🙂

Fonctionnant de la même façon que les coques en silicone, les cache-tétons ont pour seule différence de cacher une partie moins importante de la poitrine de votre modèle, à savoir, comme leur nom l’indique, les tétons. « Et oui, ça arrive d’avoir froid ! J’ai horreur quand des gros lourdauds se permettent de dire « Ah ça pointe !’… Gros débile va ! ».

cache-tetons

EN BREF

Comme vous l’aurez compris, les situations gênantes et les problèmes de pudicité n’ont plus lieu d’être ! Et pour les photographes peu scrupuleux ne cherchant qu’à se rincer l’œil, ils finiront en conclusion par rincer les cache-tétons 😉

 

Recherches utilisées pour trouver cet article :coque autocollante feminitique

, , , , , , ,

2 Commentaires pour 3 ASTUCES POUR FAIRE POSER VOS MODÈLES SANS SOUTIEN-GORGE !

  1. Merci Pauline, je ne connaissais pas ! Et oui c’est toujours compliqué de demander de découvrir une épaule ou de défaire un bouton de chemise sans passer pour un chasseur voyeuriste. 😉

  2. JisséBro dit :

    Bonjour Pauline,

    Vraiment très sympa ce blog découvert à la fin de la formation Blogueur Pro d’Olivier.

    J’imagine très bien la difficulté d’un photographe qui, à moins de s’adresser à un modèle « de charme », doit rencontrer les mêmes réticences naturelles que l’artiste peintre qui cherche un modèle vivant pour des poses nues en son atelier.

    Cependant le peintre amateur – voire même le peintre professionnel – a plus de chance car il peut disposer sur le net d’images libres de droit, voire même acheter des images – ce que je fais de temps en temps – pour dessiner des personnages et du nu. Cette facilité bien évidemment n’a aucun intérêt pour le photographe qui lui fabrique les images dont le peintres pourra éventuellement se servir (en respectant les droits d’auteur bien sûr).

    Je te souhaite un beau succès pour ton Blog comparable à celui de Laurent…

    Salutations amicales
    Jean-Claude

    PS: Tu ferais toi-même un très jolie modèle…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *