Dans ARTICLES, ARTICLES POPULAIRES, TECHNIQUE DE PRISE DE VUE

OUVERTURE DU DIAPHRAGME ET PROFONDEUR DE CHAMP

Le diaphragme est un dispositif mécanique destiné à faire varier la quantité de lumière entrant dans votre appareil photo tout en ayant un impact sur la profondeur de champ de votre image. Il sera donc essentiel pour vous, photographe portraitiste, de le comprendre, de savoir le régler et de maitriser son effet sur vos images.

1. LE DIAPHRAGME, C’EST QUOI ?

Le diaphragme est un dispositif mécanique composé de petites lamelles. Il s’ouvre et se ferme pour laisser entrer plus ou moins de lumière dans votre appareil photo. C’est ce que l’on nomme communément l’ouverture du diaphragme.

Avec la vitesse d’obturation et la sensibilité du capteur (ISO), l’ouverture du diaphragme forment, ce que l’on appelle dans le jargon photographique, le triangle d’exposition.

Incontournable, essentiel, obligatoire, le triangle d’exposition constitue les bases de la photographie et les connaissances à maitriser pour gérer correctement l’exposition d’une photographie.

2. ABRÉVIATIONS, SYMBOLES ET VALEURS NORMALISÉES.

L’ouverture du diaphragme présente différentes valeurs énoncées par plusieurs abréviations ou symboles différents :

  • Sur l’écran de votre appareil photo, l’ouverture du diaphragme sera la plupart du temps présentée sous la forme : f/nombre.
  • Sur vos objectifs, l’ouverture du diaphragme maximale sera représentée en général sous la forme  1:nombre ou 1:nombre-nombre.

L’ouverture du diaphragme possède des valeurs normalisées :
f/1 – f/1,4 – f/2 – f/2,8 – f/4 – f/5,6 – f/8 – f/11 – f/16 – f/22 – f/32 – f/45 – f/64 …
Entre deux valeurs de l’échelle normalisée, il entre deux fois moins de lumière dans votre appareil. Notez néanmoins qu’il existe une multitude de valeurs intermédiaires possibles sur vos appareils photographiques.

A MEMORISER !!!

  • Si f est petit, il entre beaucoup de lumière dans votre appareil photo.
    On parle alors de grande ouverture de diaphragme.
  • Si f est grand, il entre peu de lumière dans votre appareil photo.
    On parle alors de petite ouverture de diaphragme.

Explication :

L’abréviation f/nombre représente une division ou f correspond à la distance focale de votre objectif et ou le nombre correspond à une valeur de l’ouverture de diaphragme donnée.

Si vous réalisez votre prise de vue avec une focale fixe de 50 mm en choisissant une ouverture de diaphragme de 2.8, le diamètre concret de l’ouverture par laquelle entrera la lumière mesurera : 50/2.8 = 17.86 mm.Par contre, en réalisant votre prise de vue avec une ouverture de 8, l’ouverture par laquelle entrera la lumière mesurera : 50/8 = 6.25 mm.

Conclusion : Plus la valeur de votre ouverture de diaphragme sera grande (nombre), plus la taille concrète du diamètre de l’ouverture par laquelle entrera la lumière sera petite !!!

3. OU RÉGLER VOTRE OUVERTURE DE DIAPHRAGME ?

Pour régler votre ouverture de diaphragme, vous devrez positionner sur le mode A ou M.

Le mode A ou Av (Canon), signifiant « aperture » en anglais, « ouverture » en français, est un mode semi-automatique permettant de faire varier l’ouverture du diaphragme en confiant automatiquement le calcul des autres réglages à votre appareil photo.

Le mode M, signifiant « manuel », comme son nom l’indique, vous permettra de régler tous les paramètres de votre prise de vue manuellement, dont votre ouverture du diaphragme.

Concrètement, lorsque vous aurez sélectionné l’un des deux modes, vous pourrez, grâce à l’une de vos molettes, faire varier votre f.

4. LA PROFONDEUR DE CHAMP, C’EST QUOI ?

La profondeur de champ se définit par la distance allant du premier point net d’une image au dernier point net d’une image. On appelle également profondeur de champ, la zone de netteté relative d’une photographie. Elle peut s’étendre de quelques centimètres à plusieurs centaines de mètres.

Exemple : Sur la photo de gauche, la profondeur de champ est petite. Un seul des appareils photos présents apparait comme net. Sur la photo de droite, trois des appareils photos présents sont quasiment nets. La profondeur de champ est donc plus grande.

Plusieurs paramètres de réglages permettent de faire varier la profondeur de champ. L’ouverture du diaphragme est l’un de ces paramètres.

5. RELATION ENTRE DIAPHRAGME ET PROFONDEUR DE CHAMP.

A MEMORISER !!!

  • Plus l’ouverture du diaphragme est grande (f petit) plus la profondeur de champ sera courte.
  •  Plus l’ouverture du diaphragme sera petite (f grand), plus la profondeur de champ sera étendue.

6. QUELS INTÉRÊTS POUR LA PHOTOGRAPHIE DE PORTRAIT ?

L’eye-tracking désigne les techniques d’étude du regard ou du comportement oculaire. L’eye-tracking mesure les parcours, les points de fixation et temps de fixation du regard d’un panel d’individus lors d’une tâche ou d’une action donnée (Définitions Marketing)

L’eye-tracking a mis en évidence que l’œil humain accordera une plus grande importance aux zones de netteté d’une photographie. Le photographe portraitiste cherchant à mettre son modèle en valeur, devra donc placer ce dernier dans la profondeur de champ de l’image en réduisant suffisamment cette dernière pour que le spectateur ne soit pas attiré par un autre centre d’intérêt (sauf bien évidemment, si un élément du décor vient servir le sens de l’image).

Donc, en règle général, les photographes portraitistes travaillent avec de grandes ouvertures de diaphragme (f petit) afin de mettre en valeur leur modèle 🙂

NB : Plusieurs autres paramètres permettent de faire varier la profondeur de champ. Dans la mesure où cet article concernait la relation entre l’ouverture du diaphragme et la profondeur de champ, ces autres réglages ou paramètres seront abordés dans un prochain article dédié à la profondeur de champ dans sa globalité 🙂

Maintenant, à vous de jouer !!! 

Recherches utilisées pour trouver cet article :en mécanique on parle de diaphragme

, , ,

6 Commentaires pour OUVERTURE DU DIAPHRAGME ET PROFONDEUR DE CHAMP

  1. Stéphane dit :

    Bonsoir Pauline,
    Quand on parle de ce paramètre, il est facile à comprendre. J’ai assez vite compris le principe. Mais à mettre en application, si on souhaite vraiment l’exploiter, là ça devient tout de même plus complexe. Franchement le numérique c’est bien pour ça, on peut essayer tout ce qu’on veut contrairement à l’argentique où, le problème économique nous ramenait vite sur les valeurs sûres. Enfin ! quand on peut faire plusieurs clichés du même sujet au même instant.

  2. Bonjour,
    Bel article qui résume bien ce qu’est la PDC.
    Il existe des applications pour mobiles de calcul de PDC.
    En voici une parmi tant d’autre
    http://caketuzz.com/index.php?page=for-android&hl=fr_FR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *