Dans ARTICLES, TECHNIQUE DE PRISE DE VUE

ISO, SENSIBILITE DU CAPTEUR ET BRUIT NUMERIQUE

La sensibilité du capteur, également appelée sensibilité ISO, est la mesure de la sensibilité à la lumière des capteurs numériques des appareils photographiques. Elle permet aux photographes de gérer et maitriser la quantité de lumière reçue par le récepteur photosensible. Il est donc essentiel, pour tout portraitiste, de comprendre et de maitriser les différents paramètres de ce règlage.

1) LA SENSIBILITE ISO, ECRITURES ET VALEURS NORMALISEES.

La sensibilité du capteur, avec l’ouverture du diaphragme et la vitesse d’obturation forment, ce que l’on appelle dans le jargon photographique, le triangle d’exposition, et permet au photographe de gérer la quantité de lumière entrant dans un appareil photographique.

La sensibilité du capteur s’exprime en ISO (International Organization for Standardization) et s’écrit ISO 100, ISO 200…

Tout comme pour l’ouverture du diaphragme et la vitesse d’obturation, la sensiblité ISO possède une échelle normalisée : ISO 100 – ISO 200 – ISO 400 – ISO 800 – ISO 1600 – ISO 3200 – ISO 6400 – ISO 12800… Entre chaque valeur de cette échelle normalisée, le capteur de votre appareil photographique sera deux fois plus sensible à la lumière, c’est à dire qu’il recevra et enregistrera deux fois plus de lumière.

Notez également que les appareils photographiques présentent, selon les marques et les modèles, des valeurs différentes et intermédiaires.

A MEMORISER !!!

  • Plus votre sensibilité ISO sera petite, moins votre capteur numérique sera sensible à la lumière et recevra de lumière.
  • Plus votre sensibilité ISO sera grande, plus votre capteur numérique sera sensible à la lumière et recevra de lumière.

2) QU’EST CE QUE LE BRUIT NUMÉRIQUE ?

Le bruit numérique, également appelé le bruit d’image est la présence d’informations parasites s’ajoutant de façon aléatoire aux détails de la scène photographiée. Particulièrement visible dans les zones peu éclairées, le bruit numérique a pour conséquence, la perte de netteté dans les détails.

Le bruit numérique apparait lorsque le photographe augmente la sensibilité ISO de son capteur.

Pourquoi ? Concrètement et simplement, le capteur numérique d’un appareil photographique est composé de cellules réagissant à la lumière appelées photosites. Lorsque les photosites d’un capteur recréent une image, un signal électrique est crée. Plus la sensibilité de votre capteur sera élevée, plus le signal sera amplifié, ce qui génère, comme pour toute amplification de signal, l’apparition d’un parasite que l’on appelle en photographie, le bruit numérique.

La gestion du bruit numérique sera donc un élément important à prendre en compte dans le réglage de votre sensibilité ISO. Pour ne pas générer de bruit numérique, vous devrez veillez à ce que votre sensibilité ISO soit toujours la plus basse possible.

A savoir : Un bruit numérique peut être généré également avec une exposition longue, notamment pour des photographies de nuit. La compression en JPEG entraîne également l’apparition du bruit numérique.

3) OU REGLER VOTRE SENSIBILITE ISO ? 

Le réglage de la sensibilité ISO se situe à des endroits différents selon le type et la marque de votre appareil photographique. Cette fonction peut être directement présente sous forme d’une touche directe, d’une touche secondaire ou à l’intérieur du menu. Vous devrez donc observer votre matériel, peut être lire votre mode d’emploi pour localiser cette fonction. 

Lorsque vous aurez sélectionné ce paramètre, votre appareil vous proposera les valeurs de l’échelle normalisée ainsi qu’une valeur AUTO ISO. Dans tous les cas, ne sélectionnez pas ce paramètre par défaut. Restez maitre de vos décisions.

4) COMMENT CHOISIR VOTRE SENSIBILITE ISO ?

Pour gérer correctement votre exposition, et pour éviter l’apparition du bruit numérique, la sensibilité ISO sera le dernier paramètre à régler après le choix de l’ouverture du diaphragme et de la vitesse d’obturation. Si ces deux premiers paramètres vous permettent d’obtenir l’exposition souhaitée, votre sensibilité ISO restera régler au plus bas (entre ISO 50 et ISO 200 selon les appareils photographiques).

Dans quels cas utiliser ce réglage alors ? 

  • Si votre diaphragme est ouvert au maximum, et que votre vitesse d’obturation ne peut pas être plus lente sous peine de générer un flou de bougé, vous monterez vos ISO.
  • Si vous souhaitez augmenter votre profondeur de champ en fermant votre diaphragme sans changer votre vitesse d’obturation, vous monterez vos ISO.
  • Si vous souhaitez augmenter votre vitesse d’obturation, sans modifier l’ouverture de votre diaphragme, vous monterez vos ISO.

En bref, la photographie, c’est choisir 🙂 Chaque réglage possède des effets et des contreparties. Parfois, vous n’aurez pas le choix de réaliser des photos bruitées. Vous devrez donc maitriser chacun de ces paramètres afin de sélectionner, au moment venu, le bon équilibre pour chacune de vos prises de vues !

Pour en savoir plus sur le triangle d’exposition, consultez ces article :

OUVERTURE DU DIAPHRAGME ET PROFONDEUR DE CHAMP
VITESSE D’OBTURATION ET MOUVEMENT

, , , , , , ,

1 Commentaire pour ISO, SENSIBILITE DU CAPTEUR ET BRUIT NUMERIQUE

  1. Sevin dit :

    Bonjour Pauline,

    Article très intéressant. Y a-t-il un moyen avec Photoshop de diminuer ce bruit numérique ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *