PHOTOGRAPHE DE MATERNITÉ : COMMENT RÉUSSIR UN PORTRAIT DE NOUVEAU-NÉ ?

De 2015 à 2018, j’ai photographié plus de 300 nouveau-nés à la maternité de Fécamp. Au fil du temps j’ai pu acquérir de l’expérience quant à l’approche des parents, la manipulation du bébé ou la prise de vue dans cet environnement particulier. Je vais donc vous donner aujourd’hui, tous mes conseils et astuces pour réussir vos portraits de nouveau-nés en maternité !

1) LE BON MOMENT POUR PHOTOGRAPHIER UN NOUVEAU-NÉ A LA MATERNITÉ ?

Les photographes professionnels qui travaillent en maternité font partie, la plupart du temps, de grandes entreprises comme Primavista, Babyvista… Il est donc parfois difficile de se faire une place dans ce domaine.

Personnellement, j’ai eu l’opportunité de travailler en duo avec une photographe libérale titulaire en poste depuis une petite dizaine d’années. J’ai assuré ses remplacements pendant ses vacances et sa grossesse. Je me rendais alors deux fois par semaine à la maternité : le mardi et le vendredi… et ce, toujours le matin !

LE MATIN

Pourquoi ? Et bien parce que c’est le moment le plus calme, enfin c’est surtout le moment où les mamans reçoivent le moins de visites de leurs proches. D’ailleurs certaines maternités interdisent les visites le matin.

Ceci dit, la matinée peut quand même s’annoncer chargée ! Petit-déjeuner, bain du nouveau-né, visite des médecins et de leurs internes, visite parfois du psychologue de l’hôpital, ou encore du personnel de la sécurité sociale. Sans oublier, certains jours, la mise en place d’atelier d’apprentissage de massages de nouveau-nés !

Chaque maternité possède sans doute sa propre organisation, mais en tout cas, ça se passait comme ça pour moi 🙂

Je devais donc, à chacune de mes visites, me rendre au bureau des internes pour récupérer la liste des naissances qui comprenait le nom des mamans, des bébés, des précisions sur l’accouchement (voie basse ou césarienne) et le nombre de jours post-partum.

ENTRE 1 ET 3 JOURS MAX APRÈS LA NAISSANCE

Pourquoi ? Et bien, même s’il est conseillé aux mamans de rester hospitalisée 5 jours, beaucoup de mamans sortent plus tôt, très souvent le troisième jour. Donc, si vous souhaitez rencontrer tous les bébés de la maternité, vous devrez vous y rendre très souvent !

SINON JUSQU’À 15 JOURS…

Après, si vous ne pouvez pas photographier le bébé à la maternité et que vous vous rendez au domicile des parents,  vous pourrez réaliser les poses types « nouveau-nés » jusqu’au 15ème jour après la naissance. Tout simplement parce que le bébé deviendra ensuite trop dynamique au niveau de ses jambes pour que ces dernières soient recroquevillées sous son ventre.

2) LA RENCONTRE AVEC LES PARENTS

Une fois la liste des naissances récupérée, j’allais frapper de chambre en chambre pour me présenter et proposer mes services :

Bonjour, je suis la photographe de la maternité. Je passe vous voir pour savoir si vous seriez intéressée par quelques photos ?

C’est la maman qui était là, évidemment, mais parfois le papa était aussi présent.

Les réponses étaient alors très variables : un OUI franc, ou au contraire un hésitant : Je ne suis pas intéressée. Et puis il y avait aussi beaucoup de : Je ne sais, revenez plus tard… Ce qui se comprend tout à fait. Il ne faut pas oublier, qu’en frappant à cette porte, vous entrerez dans l’intimité d’un couple devenu parents depuis parfois quelques heures seulement. N’oubliez pas que ces deux personnes viennent de vivre un grand chamboulement dans leur vie, qui mêle émotion, stress et fatigue. Vous devrez alors effectuer cette démarche avec beaucoup d’humilité, de discrétion et de compréhension.

Suite à ces différentes réponses, je réalisais directement les prises de vues des parents intéressés ou prenais rendez-vous plus tard dans la matinée.

Pour les personnes non intéressées, je n’insistais pas. Je leur présentais tout simplement mes félicitations et leur laissais si besoin une carte de visite 🙂

Vous trouverez des modèles d’autorisation de prise de vue de mineur sur le blog Droit et Photographie de Joëlle Verbrugge :

3) LA SIGNATURE D’UN CONTRAT DE PRESTATION

Pour un photographe professionnel, photographier un nouveau-né en maternité, est une prestation de services.

Dans ce contexte, je vous conseille donc de faire signer aux parents, avant toute prise de vue, un contrat de prestation en deux exemplaires, associé à une autorisation de prise de vue sur mineur. Cela vous prendra 5 min mais s’avère selon moi, nécessaire. Cela vous permettra également de récupérer les coordonnées des parents pour le rendez-vous de l’après shooting.

A savoir : Dans mon cas personnel, la photographe titulaire offrait une photo aux parents sans aucune obligation d’achat. Cela permet ainsi de mettre les clients en confiance et de réaliser la prise de vue. La plupart des parents achètent ensuite tout de même, quelques photos !

Si besoin, vous trouverez des modèles d’autorisation de droit à l’image de sujet mineur sur le blog Droit et Photographie de Joëlle Verbrugge.

4) LE MATÉRIEL A UTILISER : BOITIER ? OBJECTIF ? FLASH ? AUTRES ?

Le choix du matériel à utiliser aura un impact énorme sur la réussite de vos photos. N’oubliez pas qu’un portrait de nouveau-né impose d’effectuer une prise de vue dans des conditions difficiles : Petite chambre avec peu de recul, lumière artificielle peu intense, lit médicalisé comme unique support, bref, des conditions vraiment loin d’être idéales.

LE MATÉRIEL PHOTO

Pour mettre toutes les chances de votre côté, je vous conseille d’opter, en priorité, pour un objectif avec une distance focale courte à standard, c’est à dire comprise entre 24 et 50 mm. J’utilisais personnellement, un zoom Nikon 24-70 mm.

Pour parer au manque de lumière, deux possibilités s’offriront à vous : Travailler avec un objectif lumineux présentant une grande ouverture de diaphragme, ou alors travailler avec un flash cobra.
Le choix du flash cobra m’a été imposé par la photographe titulaire pour assurer une homogénéité de nos photos. Ceci dit, il faut savoir que bon nombre de mamans refusent l’utilisation du flash. Dans ce cas, et bien, vous n’aurez pas le choix !

Pour aller plus loin, vous pouvez lire l’article : QUEL OBJECTIF PHOTO CHOISIR POUR DU PORTRAIT ?
Et l’article : COMMENT CHOISIR SON FLASH COBRA ?

Je vous conseille donc de vous préparer à toute éventualité !

LE LIT MÉDICALISÉ

Ensuite, en tant que photographe de maternité, vous devrez vous adapter aux locaux pour réaliser votre prise de vue. Ce que vous devez savoir, c’est que la grande majorité des photographes de maternité utilisent le lit comme support, en position totalement couché, pour prendre le nouveau-né de haut… ou alors le dossier relevé à 90 ° pour transformer ce dernier en fond photo à l’aide d’une couverture ou d’un drap blanc. Ceci dit, il peut être intéressant d’utiliser le plaid personnel du bébé quand il en possède un, car les draps sont souvent froissés ou tachés.

LA TENUE DU NOUVEAU-NÉ

Enfin, vous devrez faire attention à la tenue du bébé. Veillez à ce que ses vêtements soient à sa taille, qu’il ne soit pas boudiné dans un ensemble trop petit ou au contraire avec ses petits pieds au niveau des genoux dans un pyjama trop grand. Concernant les petits bonnets, c’est OK, mais veillez à ce qu’ils soient bien positionnés et qu’ils ne créent pas de petits plis disgracieux au niveau du front. Vous pourrez accessoiriser vos portraits avec un doudou. Attention à ce qu’il soit petit et que sa couleur s’intègre à la mise en scène.

5) LE DÉROULEMENT DE LA PRISE DE VUE

Arrive enfin le moment de la prise de vue. Vous avez réglé la question du contrat de prestation, positionné le lit pour vos premiers portraits, sorti votre matériel photo et vérifié la tenue du bébé, il est temps de commencer !

IMPLIQUER LES PARENTS

Et ce que vous devez garder en tête, c’est que la chose la plus importante lors votre la séance, après sécuriser le nouveau-né en toute circonstance, c’est de mettre en confiance les parents. Et pour commencer, je vous conseille de prendre l’habitude de toujours vous désinfecter les mains devant eux au gel hydroalcoolique avant de toucher leur enfant.

Suite à cela, il est temps d’entrer dans le vif du sujet ! Demandez-leur de poser bébé sur le lit.

Personnellement, j’aime beaucoup impliquer les parents dans la prise de vue. Je leur propose donc en général qu’on manipule bébé ensemble. Je leur explique alors la gestuelle à réaliser et les différentes poses à effectuer. Grâce à cette façon de faire, je suis aidée, les parents rassurés et bébé sécurisé !

Mais vous êtes évidemment totalement libre de mener cette prise de vue comme vous le souhaitez !

DISCUSSION ET PARTAGE = CONFIANCE

Vous devrez également échanger avec les parents. Cela contribuera à les mettre en confiance et détendra d’atmosphère.

Ce que vous devez savoir, c’est qu’une prise de vue en maternité dure environ 20 min, signature du contrat de prestation inclut. Vous devrez donc être efficace et performant… aussi bien techniquement, artistiquement qu’humainement avec les parents et avec bébé. Et croyez-moi la discussion, ça aide ! et ça joue pour beaucoup dans le bon déroulement du shooting.

LES DIFFÉRENTES POSES DU NOUVEAU-NÉ

Pendant ce temps-là, vous devrez réalisez un certain nombre de photos.

Personnellement, je devais respecter un protocole de prise de vue composé d’environ 20 photos différentes : bébé sur le dos, bébé sur le côté, bébé sur le ventre, bébé avec ses parents et enfin les petits pieds de bébé. Tout cela avec et sans doudou !

LES DÉTAILS IMPORTANTS

A chaque changement de poses, vous devrez accorder une grande importance à plusieurs détails :

  • Que le corps du bébé soit bien positionné : la pose doit être naturelle et jolie.
  • Que les vêtements soient également bien positionnés : Attention aux boutons et aux étiquettes.
  • Que les mains ne soient pas cachées dans les vêtements si les vêtements sont trop grands.
  • Que le menton ne soit pas caché non plus.
  • Que le visage ne présent pas de plis.
  • Que les deux joues soient symétriques.
  • Et personnellement, je veillais à ce que  les chaussettes soient toujours retirées pour avoir un rendu plus naturel… et plus mignon !

PREMIER SHOOTING AVEC BÉBÉ ? VOUS AVEZ PEUR ?

Si vous réalisez des photos de nouveau-nés pour la toute première fois, il se peut que vous ressentiez une certaine appréhension quant à la manipulation. Ne vous inquiétez pas. J’ai ressenti la même chose à mes débuts. Je n’ai pas d’enfants et j’avais vraiment peur de mal faire. Ce que je peux vous dire, c’est que la gestuelle s’apprend vite et que vous allez acquérir très vite ses nouvelles compétences. Dans le doute, faites toujours très attention à la tête du nouveau-né, car elle est très fragile et encore très flexible par rapport à son corps.

6) ET SI BÉBÉ PLEURE ?

Les prises de vues de nouveau-né se déroulent généralement pendant que bébé dort. Cela permet ainsi de le manipuler facilement pour le positionner dans les poses adaptées. Malgré tout, rares sont les séances photos se déroulant sans une pause.  Bébé se réveille et à ce moment-là, difficile de continuer : il bouge beaucoup et peut même se mettre à pleurer. La première technique pour qu’il retrouve le sommeil consistera à lui donner tout simplement à manger : biberon ou allaitement. Et dans la majorité des cas, cela suffira pour reprendre les prises de vues.

Si bébé continue à pleurer, ça se passe peut-être du côté de sa couche. Un petit changement pourra résoudre le problème !

Enfin, si les pleurs sont toujours là, bébé a peut-être tout simplement froid ou besoin de sécurité et d’affection. Dans ce cas, vous pouvez caresser doucement son front ou effectuer une pression sur ses pieds pour reproduire le cocon rassurant du ventre de sa mère. Autre astuce, vous pouvez utiliser ce que l’on appelle le bruit blanc pour reproduire le bruit qu’il entendait dans le ventre de sa mère.

Remarque : Si vous ne savez pas ce qu’est le bruit blanc, il existe plein de vidéos sur YouTube. Inscrivez simplement bruit blanc dans votre barre de recherche et vous accéderez très facilement à ce type de contenu.

Et si malgré tout, bébé ne se calme pas, et bien n’hésitez pas à faire une vraie pause. Laissez les parents avec leur nouveau-né et revenez plus tard.

Être photographe de maternité nécessite beaucoup de patience. Vous devrez être à la fois efficace pour réaliser plusieurs séances dans la matinée mais savoir aussi prendre le temps pour ne pas bousculer bébé et ses parents.

7) ET APRÈS LA SÉANCE PHOTO ?

Toute prestation de photographe se compose de la prise de vue, du post-traitement et de la livraison des photos.

LIVRAISON DES PHOTOS

Dans mon cas particulier de photographe remplaçante, après chaque séance, je réalisais un tri des photos pour créer un dossier par maman. J’envoyais ensuite tout directement à la photographe via WeTransfer. Les photos, à sa demande, n’étaient donc pas post-traitées.

TARIFS

Au niveau des tarifs, j’étais rémunérée 15€ par nouveau-né. Cela peut vous paraitre peu, pourtant ce montant correspond au double de la rémunération d’un photographe employé par un grand groupe. Et mes frais de déplacement de mon domicile à la maternité étaient également remboursés.

Donc concrètement, pour une semaine de remplacement, soit deux matinées sur place, ma rémunération allait en général de 70 à 150 €. Il s’agissait d’une petite maternité dans laquelle je photographiais entre 1 et 4 bébés par matinée.

8) A RETENIR !

Dans ce domaine il faut savoir s’intégrer et s’adapter au rythme de la maternité : savoir s’effacer quand le personnel médical intervient, savoir repérer et répondre aux besoins du bébé, savoir rassurer les parents… et cela, tout en faisant votre métier de photographe !

Crédits photos : En tant que photographe remplaçante, je ne peux pas exploiter les photos réalisées. Toutes les photos contenues dans l’article proviennent du site Freepik.

Et pour aller plus loin dans votre apprentissage de la photo de portrait, pour vous donner des idées et ne plus jamais tomber en panne d’inspiration, vous êtes libre de recevoir mon CATALOGUE DE POSES 🙂 C’est simple, c’est gratuit et ça se passe juste en dessous !

N’oubliez pas également de me dire si cet article vous a plu 🙂 Notamment en me laissant un petit COMMENTAIRE !!!

Enfin, je compte sur vous pour m’aider à faire connaitre le BLOG « Apprendre la Photo de Portrait » notamment avec un petit PARTAGE auprès de vos contacts !

Merci pour tous !!! 🙂 et à bientôt, Pauline

Laissez un commentaire

Pour recevoir gratuitement votre CATALOGUE DE POSESCliquez ici