Dans ARTICLES POPULAIRES, TECHNIQUE DE PRISE DE VUE

COMMENT REALISER UN PORTRAIT HIGH KEY ? UN PORTRAIT LOW KEY ?

Une photo high-key est une image qui présente une forte prédominance des teintes claires. Légèrement surexposé sans pour autant être « brûlé » et dépourvu d’ombres, le portrait high-key se présente comme une image très claire, presque blanche sur laquelle, seuls quelques reliefs ou détails stratégiques plus foncés sont mis en évidence. Le portrait high-key propose une vision légère, romantique, douce et pure d’un visage en lumière diffuse et uniforme.

Une photo low-key, quant à elle, est une image qui présente une prédominance des teintes foncées. Volontairement sous-exposé, le portrait low-key regroupe plusieurs styles d’images dont les visuels en clair-obscur. Réalisé en général avec une seule source lumineuse, le portrait low-key se présente comme une image noire sur laquelle, seuls quelques reliefs ou détails stratégiques ont été mis en lumière. Au contraire du high-key, le portrait low-key propose une vision caractérisée d’un visage en lumière contrastée.

1) CHOIX DU MODELE : L’ IMPORTANCE DU CASTING !

Pour réussir un portrait high-key ou low-key, la première étape nécessaire consistera à bien choisir votre modèle photo. En matière de casting, les critères physiques possibles sont nombreux et très diversifiés. Pour réussir ce type de portrait, vous devrez accorder une importance particulière à la couleur de la peau, à la couleur et la texture des cheveux ainsi qu’aux traits du visage de votre modèle.

Pour un portrait high-key, afin d’appuyer la vision légère, romantique et surtout claire et lumineuse recherchée, orientez-vous vers un modèle au teint clair, aux cheveux blonds et lisses et aux traits du visage doux.

Pour un portrait low-key, le casting a moins d’importance que l’éclairage, néanmoins, vous pouvez vous orienter vers un modèle au physique caractérisé pour mettre en valeur toutes ses particularités : des traits du visage marqués, une silhouette particulière… Vous pouvez bien entendu appuyer l’effet en choisissant un modèle au teint foncé et aux cheveux bruns.

2) COTE STYLISME : L’INFLUENCE DE LA COULEUR ET DE LA TEXTURE DES VETEMENTS PORTES.

Le stylisme, le choix des vêtements aura également toute son importance.

Pour un portrait high-key, vous devrez demander à votre modèle de porter des vêtements de couleurs claires. Pour appuyer la vision romantique et pure, vous pourrez vous orienter vers des textures de type dentelles, laine, voile…

Pour un portrait low-key, les vêtements foncés seront donc à l’honneur, sachant que la peau nue fonctionne très bien également dans ce type d’effet. Dans ce cas, peu importe la matière, car dans de nombreux cas, la texture ne sera pas visible.

3) SPOTS ET ARRIERE-PLANS : REPERAGE OBLIGATOIRE.

Pour toute photo construite et réfléchie, la recherche et le repérage du spot est une étape obligatoire.

De nombreux portraits high-key et low-key sont réalisés en studio sur fond blanc et fond noir, mais il est tout à fait possible, d’utiliser des arrière-plans autres, notamment en intérieur ou en extérieur. Dans ce second contexte, vous devrez simplement vous orienter vers un arrière-plan clair et sans texture particulière pour un high-key et vers un arrière-plan noir, ou foncé, ou encore un tunnel ou passage créant une certaine pénombre pour un low-key.

4) LUMIERE NATURELLE, ARTIFICIELLE, DOUCE, DURE ?

Bien que la lumière artificielle et contrôlée du studio s’impose comme premier choix, il est tout à fait possible de réaliser un high-key et un low-key en lumière naturelle.

Pour réaliser un portrait high-key, la lumière devra être douce et diffuse. Pour obtenir ce type de lumière, deux solutions :

  • En studio, utilisez trois sources lumineuses : une première pour mettre en lumière votre modèle et les deux autres pour éclairer correctement votre fond blanc afin de gommer toute ombre potentielle. Utilisez de préférence des modeleurs diffuseurs tel qu’un parapluie ou une boite à lumière. Construisez votre schéma d’éclairage en orientant votre éclairage de façon à créer le moins d’ombres possibles.
  • En lumière naturelle, évitez les beaux jours ensoleillés. Préférez une journée nuageuse mais lumineuse où les nuages joueront un rôle de diffuseur de lumière. Pour un meilleur rendu, orientez le visage de votre modèle vers la lumière.

Conseils : Dans ces deux cas, n’hésitez pas à utiliser un réflecteur pour déboucher les ombres. Que vous travailliez en studio ou en extérieur, cet accessoire s’avèrera quasiment indispensable pour avoir un débouchage subtil et doux.

Pour réaliser un portrait low-key, la lumière généralement choisie par les photographes portraitistes, surtout pour la réalisation de visuels en clair-obscur, sera une lumière artificielle dure et contrastée. Obtenue en studio par des modeleurs de type snoot, cette lumière provient en général d’une source lumineuse unique. En fonction de l’orientation de cette dernière, le photographe choisit d’éclairer uniquement certaines parties stratégiques du portrait.

Remarque : Dans l’exemple présenté dans cet article, le portrait low-key n’est pas un visuel clair-obscur. Il s’agit d’un portrait réalisé en lumière naturelle, devant un tunnel situé en site urbex de sous-bois, ce qui a permis l’obtention d’un arrière-plan parfaitement noir en lumière extérieure. Par le choix du modèle (teinte de peau foncée et cheveux noirs), la photo présente une forte dominance des teintes foncées ce qui la classe également dans un type low-key. Réaliser un high-key et low-key en studio est beaucoup plus simple. Néanmoins, peu de photographes portraitistes débutants disposent de ce type d’équipements. Les exemples ont donc été volontairement réalisés en conditions naturelles pour être accessibles et réalisables pour tous !

5) EXPOSITION : L’ETAPE CRUCIALE DE LA REUSSITE DU PORTRAIT.

L’exposition désigne la quantité totale de lumière reçue par le capteur numérique pendant la prise de vue.

Lorsqu’une photo reçoit plus de lumière que nécessaire, la photo est dite surexposée. C’est le cas en général des portraits high-key. Attention néanmoins à ne pas confondre surexposé et brûlé ! Une prise de vue « brûlée » est une photo qui ne possède plus de détails dans les hautes lumières. Vous devrez donc équilibrer votre exposition afin de trouver le juste milieu.

Pour surexposer légèrement votre prise de vue, vous pourrez tout simplement utiliser la correction d’exposition.

Lorsque la photo reçoit moins de lumière que nécessaire, la photo est dite sous-exposée. Les portraits low-key sont en général sous-exposés. Attention néanmoins à ne pas confondre sous-exposé et bouché ! Une prise de vue « bouchée » est une photo qui ne possède plus de détails dans les basses lumières. Cela peut être un effet recherché, notamment pour les visuels en clair-obscur, mais vous devrez néanmoins toujours garder cette notion à l’esprit afin de faire le bon choix.

La correction d’exposition permettra également de sous-exposer légèrement votre prise de vue.

La correction d’exposition est représentée sur vos appareils par le symbole indiqué ci-dessous. Appuyez alors sur cette touche et tournez votre molette vers la droite pour augmenter votre exposition et vers la gauche pour la diminuer. Les valeurs sont graduées de -5 (sous-exposition) à +5 (sur-exposition) /variations possibles selon les marques / par incréments de 1/3 IL, c’est à dire que les différentes graduations se présentent comme ceci : -1 / -0,7 / -0,3 / 0 / +0,3 / +0,7 / +1… Vous devrez alors choisir et affiner la valeur en fonction de votre intention photographique.

6) HISTOGRAMME : LECTURE, ANALYSE ET VALIDATION DE L’EXPOSITION.

L’histogramme est une représentation de la répartition des tons clairs et des tons foncés d’une image. Représenté sous la forme d’un graphique, il permet concrètement de visualiser et de manipuler les informations concernant l’exposition d’une photo.

Pour en savoir plus sur l’histogramme, consultez l’article :
HISTOGRAMME PHOTO : VERIFIER FACILEMENT VOTRE EXPOSITION !

Une photo correctement exposée possède un histogramme régulier avec une représentation des tons clairs et des tons foncés répartis tout au long de l’axe des abscisses avec un léger « pic » vers le milieu.

Les portraits high-key et low-key présentent quant à eux, des histogrammes atypiques, de visuels sur-exposés pour le high-key et de visuels sous-exposés pour le low-key, sans pour autant présenter ce type de problème d’exposition.

L’histogramme type d’un portrait high-k ey présente une courbe ascendante située sur le côté droit du graphique (localisation des teintes claires).

L’histogramme type d’un portrait low-key présente une courbe ascendante opposée, située sur le côté gauche du graphique (localisation des teintes foncées).

7) POST-TRAITEMENT : ACCENTUATION DE L’EFFET RECHERCHE.

Afin d’accentuer l’effet recherché, l’étape post-traitement s’impose comme la dernière étape nécessaire pour la réussite d’un high-key ou d’un low-key.

Le post-traitement type d’un portrait high-key s’effectue de la façon suivante :

  • Augmentez globalement l’exposition, les hautes lumières et les blancs. Attention cependant à ne pas brûler vos couleurs, c’est à dire à ne pas perdre de détails et à conserver de la matière sur la totalité de votre image.
  • Désaturez légèrement les couleurs de votre image.
  • Refroidissez au besoin votre température de couleurs.

Pour un portrait high-key, l’erreur la plus couramment réalisée est de trop pousser l’exposition et le contraste. Voici concrètement à quoi ne doit pas ressembler votre portrait :

Le post-traitement type d’un portrait low-key s’effectue de la façon suivante :

  • Diminuez globalement et subtilement l’exposition, les basses lumières et les noirs. Attention cependant à ne pas boucher vos couleurs, c’est à dire à ne pas perdre de détails et à conserver de la matière sur la totalité de votre image.
  • Augmentez légèrement le contraste pour faire ressortir les détails importants.
  • Travaillez les détails avec précisions, notamment avec l’outil densité.

Pour un portrait low-key, l’erreur la plus couramment réalisée est de trop baisser l’exposition et de trop contraster Voici concrètement à quoi ne doit pas ressembler votre portrait :

BONUS : TELECHARGER GRATUITEMENT LES FICHES PRATIQUES DE L’ARTICLE 🙂

Recherches utilisées pour trouver cet article :portrait high key,comment faire du high key,portrait low key

, , , , ,

3 Commentaires pour COMMENT REALISER UN PORTRAIT HIGH KEY ? UN PORTRAIT LOW KEY ?

  1. schwartz dit :

    Bonjour Pauline
    J’ avais prévu une séance avec le même modèle….pas grave.
    Intéressant ton article.
    Bises à +

  2. jack dit :

    Merci Pauline à Bientôt bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *