PORTRAIT EN INTÉRIEUR : COMMENT UTILISER LA LUMIÈRE D’UNE FENÊTRE ?

En photographie, l’élément le plus important et peut-être le plus long à apprendre, celui qui fera véritablement la différence entre une bonne photo et une photo manquant d’intérêt, sera la maitrise de la lumière. Aujourd’hui, nous allons donc découvrir ensemble comment réaliser un portrait en lumière naturelle en intérieur, et plus particulièrement comment gérer cette dernière au travers d’une fenêtre. Ce type de prises de vues peut vite s’avérer être un défi à relever, mais avec quelques astuces, vous allez voir que ce n’est finalement pas si compliqué que ça !

Pierre, du blog PHOTOGRAPHE PRO vous apporte des astuces pour progresser en photo et faire de votre passion votre métier, peu importe votre style ou le type de boitier que vous utilisez.

Dans cet article, vous découvrirez donc comment réaliser un portrait en lumière naturelle en intérieur, notamment en étudiant :

1) LUMIÈRE NATURELLE : GRANDES CARACTÉRISTIQUES

La lumière naturelle possède plusieurs grandes caractéristiques qui dépendent essentiellement des conditions météorologiques et du moment de la journée. Ces différentes caractéristiques sont représentées par : son contraste : lumière dure ou lumière douce ; sa température : lumière blanche, lumière chaude, lumière froide ; son intensité et sa direction.

CONTRASTE DE LA LUMIÈRE : LUMIÈRE DURE OU LUMIÈRE DOUCE

Par jour de grand soleil, la lumière obtenue sera dure et présentera une gradation nette de l’obscurité vers la lumière : c’est-à-dire que le passage d’une zone éclairée à une zone sombre se fera de manière brute,  sans aucune transition ou perte progressive de luminosité. Votre modèle aura donc le soleil en « pleine face » ce qui peut rendre votre prise de vue compliquée. Effectivement, il n’est toujours évident de garder les yeux ouverts face à autant de lumière… et pire que ça, la lumière dure transmettra une sensation de mauvaise humeur ou de mauvaise mine à votre sujet, ce qui n’est pas le meilleur moyen pour le mettre en valeur.

Au contraire, la lumière douce est une lumière qui apporte une ambiance très légère et agréable à une photo. Il s’agit en général d’une lumière sans ombres, ou d’une lumière présentant quelques ombres, dont la transition entre les zones éclairées et les zones sombres se fait de façon très progressive et diffuse. Une lumière douce naturelle sera présente les jours nuageux : les nuages jouant un rôle de diffusion de la lumière.

Remarquez sur cette image comme les ombres et les hautes lumières se marient de manière douce, ce qui met en évidence le visage du sujet. Ce type de lumière est très flatteur, elle aide à adoucir la peau et à rendre les imperfections beaucoup moins visibles. Une luminosité de ce genre contribue également à transmettre au spectateur une émotion et une ambiance particulière.

Personnellement, quand je réalise des portraits, je cherche toujours à obtenir la lumière la plus douce possible.

TEMPÉRATURE DE LA LUMIÈRE

En fonction du moment de la journée, une autre caractéristique de la lumière appelée la température va changer. La température de la lumière se mesure en Kelvin (K) et la valeur de référence se situe entre 5000 K et 6500 K et correspond à une lumière dite blanche appelée lumière du jour.

Ce que vous devez savoir c’est qu’en réalisant votre prise de vue tôt le matin au lever du soleil ou tard le soir au coucher du soleil, la lumière prendra une teinte chaude dans les tons jaunes. On appelle cela dans le jargon photographique : la golden hour… c’est à dire l’heure dorée ou l’heure d’or.

Ce que vous devez savoir également c’est qu’en présence de nuages, votre lumière sera douce, certes, mais sera aussi beaucoup plus froide, c’est à dire bleuté.

Pour gérer ce paramètre « température de la lumière » deux méthodes s’offriront alors à vous : utiliser la fonction balance des blancs de votre appareil photo ou photographier en RAW et régler ce paramètre au post-traitement en fonction de ce que vous souhaitez obtenir.

Personnellement, je laisse ma balance des blancs en automatique et je règle ma température de lumière au post-traitement.

L’INTENSITÉ ET LA DIRECTION DE LA LUMIÈRE

En fonction du moment de la journée, deux dernières caractéristiques seront à prendre en compte : l’intensité et la direction de la lumière.

Effectivement, en pleine journée, la lumière sera intense et le soleil sera positionné haut. Au contraire, au lever et au coucher du soleil, la lumière sera plus faible et surtout rasante.

Vous devrez donc choisir précisément le moment de votre prise de vue en fonction de ces nouvelles informations !

Néanmoins, il est parfois difficile d’obtenir la bonne lumière pour réaliser des portraits en intérieur. Une pièce fermée peut parfois être trop sombre… alors il devient difficile de savoir exactement comment positionner son sujet.

Mais pas d’inquiétude nous allons voir ce qu’il faut faire dans ces cas-là !

2) COMMENT UTILISER LA LUMIÈRE D’UNE FENÊTRE ?

Il existe deux façons d’utiliser la lumière d’une fenêtre pour réaliser un portrait : vous pouvez positionner votre modèle vers la lumière de face, de profil ou de trois-quarts, ou alors positionner votre modèle dos à la lumière : on appelle cela « en contre-jour« .

PORTRAIT FACE A LA LUMIÈRE

Pour réaliser un portrait en privilégiant comme nous l’avons vu précédemment, une lumière douce, vous pourrez utiliser plusieurs astuces :

  • Vous pourrez notamment surveiller la météo et prévoir votre shooting pendant une journée nuageuse ^^
  • Plus simplement, vous pourrez  obtenir une lumière douce en choisissant une fenêtre située à l’ombre, ou encore une fenêtre où la lumière sera réfléchie par la façade d’un mur clair situé en face ou même par le sol.
  • Enfin, un autre moyen serait d’utiliser un voilage, un rideau léger blanc transparent ou même la partie translucide d’un réflecteur. Si c’est le cas, n’hésitez pas à rapprocher votre sujet de la fenêtre.

PORTRAIT EN CONTRE-JOUR

Pour réaliser un portrait en contre-jour, la démarche sera sensiblement différente. Pas besoin de lumière douce, pas besoin de diffusion. Vous n’aurez simplement qu’à positionner votre modèle devant une fenêtre, la plus grande possible, et à régler votre appareil photo en conséquence selon le résultat souhaité.

La difficulté dans la réalisation d’une photo en contre-jour réside dans l’immense écart existant entre l’exposition nécessaire sur votre sujet et l’exposition nécessaire sur votre fenêtre. Plus concrètement, si vous réalisez l’exposition sur votre modèle, votre arrière-plan risque d’être sur-exposé et les blancs cramés, c’est à dire que votre arrière-plan apparaitra blanc sans aucun détails.

Au contraire, si vous réalisez votre exposition sur votre arrière-plan, c’est à dire sur le paysage à travers la fenêtre, votre sujet risque alors d’apparaitre sous-exposé, quasiment noir.

Ce que vous devez savoir, c’est qu’en réalisant une seule photo sans montage, vous ne pourrez pas obtenir à la fois une exposition optimale sur votre modèle et une exposition optimale sur votre arrière-plan. Vous devrez donc faire un choix sachant que les deux possibilités peuvent donner des photos très sympas !

A noter ! Si vous souhaitez réaliser l’exposition sur votre sujet, il est conseillé d’éteindre les ampoules des lampes domestiques de la pièce qui pourraient donner une teinte jaunâtre à votre portrait. De même, privilégiez des pièces de couleurs claires, ou du moins de couleurs neutres. Cela évitera que votre sujet absorbe les couleurs environnantes, car oui si vous photographiez dans une pièce verte, il y a de fortes chances que votre modèle présente une peau légèrement verdâtre !

3) COMMENT RÉGLER VOTRE APPAREIL EN INTÉRIEUR ?

Comme nous l’avons vu précédemment, en fonction du moment de la journée, des conditions météorologiques et de l’orientation du soleil, une fenêtre laissera entrer plus ou moins de lumière, vous obligeant ainsi à ruser, à composer et surtout à régler votre appareil photo de manière différente. Dans cette partie, nous allons voir deux études de cas :

ÉTUDE DE CAS N°1
PORTRAIT EN LUMIÈRE DOUCE DEVANT UNE FENÊTRE

MODE DE PRISE DE VUE CONSEILLE : Mode A ou Av ou M

OUVERTURE DU DIAPHRAGME : Cela dépendra de l’intensité lumineuse présente mais en général vous devrez privilégier une grande ouverture, c’est à dire F petit ! afin de faire rentrer un maximum de lumière dans votre appareil photo et obtenir ainsi une exposition correcte. L’autre avantage est que vous allez créer ce que l’on appelle du bokeh, c’est à dire un joli flou d’arrière-plan qui vous permettra de mettre votre sujet en valeur en le détachant de son arrière-plan.

VITESSE D’OBTURATION : Que vous soyez en mode A ou M, faites toujours attention à ce que votre vitesse ne soit pas en dessous de la vitesse de sécurité, c’est à dire une vitesse trop lente, qui aurait pour conséquence de créer ce que l’on appelle du flou de bougé.

SENSIBILITÉ ISO DU CAPTEUR : Dans ces conditions étant donné que vous vous situez en intérieur, la lumière ambiante captée par votre boîtier sera potentiellement faible et vous aurez tendance à avoir une photo sous-exposée. Pour éviter cela, n’hésitez pas à augmenter manuellement la sensibilité ISO de l’appareil photo dans le but d’obtenir une photo correctement exposée.

ÉTUDE DE CAS N°2
PORTRAIT EN LUMIÈRE DURE EN CONTRE-JOUR

Avant de prendre une photo, votre appareil photo réalise la mise au point et mesure la quantité de lumière ambiante. Cette mesure est appelée la mesure d’exposition et est importante car elle vous permettra de correctement exposer votre photo même dans des conditions difficiles. Il existe plusieurs modes de mesures d’exposition qui sont :

  • La MESURE MATRICIELLE où l’appareil va prendre en compte la luminosité globale de ce qui est dans le cadrage (votre sujet + l’arrière-plan) et qui fera une moyenne globale pour vous proposer une « bonne » exposition.
  • La MESURE PONDÉRÉE CENTRALE, recommandée en général pour le portrait, qui va réaliser, non pas une mesure globale mais une mesure moyenne au centre de la photo.
  • La MESURE SPOT où l’appareil va mesurer la lumière en fonction de ce qu’il va enregistrer ponctuellement au centre de l’image.

Et donc afin de mesurer précisément votre exposition sur votre modèle ou sur la fenêtre, vous devrez utiliser la mesure spot. Pour les autres réglages, vous pourrez vous rapporter au paragraphe différent et si vous souhaitez en découvrir plus, vous pouvez consulter l’article :

COMMENT RÉGLER VOTRE APPAREIL PHOTO POUR DU PORTRAIT ?

4) CE QU’IL FAUT RETENIR ?

Vous pouvez énormément expérimenter et vous amuser en photographie en lumière naturelle car celle-ci apporte un sentiment et une ambiance différente qu’une source de lumière artificielle. N’ayez pas peur et sortez votre appareil photo en toutes circonstances car c’est en expérimentant et en photographiant que l’on en apprend toujours plus !

Si vous avez apprécié cet article, je vous invite à découvrir mon blog PHOTOGRAPHE PRO et à recevoir gratuitement le livre « VIVRE DE LA PHOTO- Toutes les astuces pour devenir photographe pro et faire de votre passion votre métier ».

Je tiens à dire un grand “MERCI” à Pauline que je suis depuis quelque temps pour m’avoir accueilli sur son blog… et je vous dis à très vite ! Pierre

 

Et pour aller plus loin dans votre apprentissage de la photo de portrait, pour vous donner des idées et ne plus jamais tomber en panne d’inspiration, vous êtes libre de recevoir mon CATALOGUE DE POSES 🙂 C’est simple, c’est gratuit et ça se passe juste en dessous !

N’oubliez pas également de me dire si cet article vous a plu 🙂 Notamment en me laissant un petit COMMENTAIRE !!!

Enfin, je compte sur vous pour m’aider à faire connaitre le BLOG « Apprendre la Photo de Portrait » notamment avec un petit PARTAGE auprès de vos contacts !

Merci pour tous !!! 🙂 et à bientôt, Pauline

5 commentaires sur PORTRAIT EN INTÉRIEUR : COMMENT UTILISER LA LUMIÈRE D’UNE FENÊTRE ?

  1. Quelle bonne idée d’inviter d’autre photographe à participer à notre information. Continuez, surtout en cette période difficile, vous êtes un rayon de fraicheur. Merci

Laissez un commentaire

Pour recevoir gratuitement votre CATALOGUE DE POSESCliquez ici